Battambang sur la route de la Thaïlande où se mêle le charme du passé et le modernisme

Fondée par l’empire khmer au XIe siècle, Battambang est la province produisant le plus de riz du pays, elle a d’ailleurs été surnommée « le grenier à riz du royaume ». Pendant près d’un siècle, elle a été un important centre commercial et la capitale de la province du Siam à l’intérieur du Cambodge entre 1795 et 1907. Bien qu’elle ait toujours été habitée par des Khmers, ainsi que par des Vietnamiens, des Laotiens, des Thaïlandais et des Chinois Battambang reste l’axe principal pour relier la Thaïlande de puis Phnom Penh.
La ville est traversée par la rivière Sangker. Comme un peu partout dans le Royaume du Cambodge, l’architecture coloniale française est représentée dans toute la ville, avec les bâtiments les mieux conservés du pays.

 

A découvrir :

Le temple Ek Phnom

Construit dans le style architectural du onzième siècle il date de 1027 sous le règne de Suryavarman I qui resta sur le trône de 1002 à 1050. Il est situé à quatorze kilomètre de la ville.

Le Phnom Banon
Dans le style de l’architecture du milieu du XIe et de la fin du XIIe siècle, le temple a été construit au départ par le roi Dharan Indravarman II (1050-1066) et finalement achevé par le grand roi Jayavarman VII (1181-1220) Le temple est situé au sommet d’une colline d’environ 400 mètres de haut dans le district de Banon. Il est situé à environ quinze kilomètres de Battambang en remontant la rivière Sangker par sa rive droite.

Le lac Kamping Puoy



Situé à trente-cinq kilomètres de Battambang ville il s’étant sur une surface de dix-neuf kilomètres de long pour une largeur maximum de mille neuf cent mètres. L’attraction de ce ce lieu sont ses fleurs de lotus géantes, des tiges de ces fleurs sont extraits des fibres qui sont tissées et servent à fabriquer un tissu biologique.

 

Le Phnom Sampov
Il est tristement connu pour son camp de détention durant la période Khmère Rouge et pour sa grotte surplombée d’un puit d’où les tortionnaires jetaient leurs victimes bien souvent encore en vie, il fut découvert en ce lieu des milliers de squelettes empilés au font de cette grotte qui est désormais transformé en mémorial ou sont présenté des centaines de crânes humains. Le Phnom Sampov se trouve le long de la route cinquante-sept qui conduit à Païlin à environ douze kilomètres de Battambang ville. Le sommet de cette colline héberge également un temple qui sert de lieu de prière en mémoire des disparus.

 

Le train de bambou

C’est une attraction que de se balader dans la campagne aux abords de Battambang ville à bord de cet engins, assis dans des caisses en bambou muent par des moteurs chinois (style moteur de bétonnière), lorsque vous croisez un autre train (car il n’y a qu’une seule voie) le moins chargé doit être entièrement démonté afin de laisser passer l’autre.

 

Le Cirque de Battambang (Phare Ponleu Selpak)
Il propose toute une gamme de disciplines de cirque, les artistes sont des enfants issus de milieux défavorisé qui sont formés par l’association  Phare Ponleu Selpak aux métiers du cirque mais pas que car il y a entre autre des ateliers dédiés au dessin et à la peinture.

 

D’autres lieux comme le temple de Baset, Prasat Snung, la maison d’adoration Bahaïe, la maison ancienne attire également les visiteurs.

 

Angkor Autrement l’organisateur de séjours réussis.

(www.angkorautrement.com)

Laisser un commentaire