Le temple de Banteay Chhmar méconnu des touristes

Ruines dans Banteay Chhmar

Pour rejoindre le site de Banteay Chhmar cela prendra trois heures au départ de Siem Reap. Les membres d’une communauté locale vous accueillent, ils sont en mesure de vous offrir de quoi vous loger chez l’habitant au sein même du village qui borde le temple. Il y a également un coin restaurant local géré par l’association.Le temple angkorien date 12ème siècle, Il est situé à 63 km au nord de Sisophon et à environ 20 km à l’est de la frontière thaïlandaise. 

Tout comme Angkor Thom, le temple de Banteay Chhmar a été édifié durant le règne de Jayavarman VII vers la fin du 12ème ou peut-être au début du 13ème siècle. L’un des sanctuaires du temple renfermait autrefois une image du Prince héritier Srindrakumararajaputra, un fils de Jayavarman VII qui est mort avant son père

La longue inscription khmère ancienne trouvée sur le site est désormais exposée au Musée national de Phnom Penh, raconte comment le prince été protégé à deux reprises par quatre compagnons d’armes, une fois contre Rahu, et une fois lors d’une campagne militaire contre Champa. Leurs quatre statues les représentant, dont l’une avec le prince, ont été placées dans la chapelle centrale. 

D’autres sculptures sur un bas-relief atteste que Yasovarman II a été attaqué par Rahu, mais « sauvé par un jeune prince ». 

Dernièrement à cause de son emplacement éloigné et de sa proximité de la frontière avec la Thaïlande, le site a à subi de graves pillages, en particulier durant années 1990. En 1998, 2000 et 2002, le temple a été classé par le Fond Mondial pour les Monuments comme l’un des cent sites les plus menacés au monde. [7]

En 1998, un groupe de soldats a dérobé une section de 30 mètres sur le mur sud. Les bas-reliefs de Banteay Chhmar affichaient autrefois huit Avalokitesvara extraordinaires dans la galerie ouest, à ce jour il n’en reste plus que deux. Début 1999, des pillards ont démantelé des parties du mur de la galerie ouest contenant ces pièces sculptées. Ils ont été arrêté par la police thaïlandaise et 117 pièces de grès du mur ont été rendu au Royaume du Cambodge par la Thaïlande. Ils sont maintenant exposés au Musée national du Royaume du Cambodge à Phnom Penh.

Angkor Autrement l’organisateur de séjours réussis.

Laisser un commentaire