You are currently viewing La NASA conclut un accord avec SpaceX pour un deuxième alunissage en équipage

La NASA conclut un accord avec SpaceX pour un deuxième alunissage en équipage

Concept artistique du vaisseau spatial SpaceX sur la surface de la lune. SpaceX

La NASA a conclu un accord avec SpaceX pour une deuxième mission visant à envoyer des astronautes sur la surface lunaire avant la fin de cette décennie.

L’année dernière, l’agence spatiale a choisi SpaceX pour le premier alunissage en équipage depuis 50 ans, en utilisant une version modifiée de son vaisseau spatial Starship en cours de développement. Cette mission pourrait avoir lieu dès 2025, et le deuxième alunissage suivrait en 2027.

Les missions avec équipage de la NASA et de SpaceX consistent actuellement à envoyer des astronautes à la Station spatiale internationale (ISS), à environ 250 miles au-dessus de la Terre, mais le lancement inaugural de la puissante fusée SLS de la NASA, jeudi, dans le cadre du programme d’exploration spatiale Artemis, signifie que la lune est sur le point d’occuper le devant de la scène en ce qui concerne les voyages humains dans l’espace.

La mission Artemis I, qui a décollé du Centre spatial Kennedy cette semaine, n’a pas d’équipage, mais elle permet de tester les technologies d’un système de vol spatial qui enverra des astronautes survoler la surface lunaire en 2024 dans le cadre de la mission Artemis II.

Ensuite, la mission Artemis III enverra deux astronautes sur la Lune à l’aide du vaisseau spatial de SpaceX en 2025. Cette semaine, la NASA a annoncé qu’elle utiliserait le vaisseau spatial de la société pour un deuxième atterrissage deux ans plus tard dans le cadre de la mission Artemis IV.

Cependant, SpaceX doit encore tester complètement le vaisseau spatial Starship, qui serait mis en orbite à bord de la fusée Super Heavy de SpaceX. Le premier vol d’essai orbital du nouveau système de vol spatial a subi de multiples retards, mais il pourrait avoir lieu avant la fin de cette année.

À plus long terme, la NASA prévoit de construire la station spatiale Lunar Gateway, qui restera en orbite autour de la Lune et servira de base aux astronautes pour vivre et travailler lors de missions de longue durée, comme c’est le cas actuellement sur l’ISS. L’agence spatiale souhaite également construire une base permanente sur la surface lunaire pour des séjours de longue durée avec équipage. Depuis cette base, les astronautes s’aventureront dans des parties de la Lune jusqu’alors inexplorées pour y trouver des ressources telles que de la glace d’eau qui pourrait être purifiée pour en faire de l’eau potable, convertie en oxygène respirable, ou même utilisée comme carburant pour alimenter les premières missions avec équipage vers Mars.

« Ramener des astronautes sur la Lune pour y apprendre, y vivre et y travailler est une entreprise audacieuse », a déclaré Bill Nelson, patron de la NASA, en réponse à l’annonce de mercredi. « Avec les multiples atterrisseurs prévus, de SpaceX et de futurs partenaires, la NASA sera mieux positionnée pour accomplir les missions de demain : mener plus de science sur la surface de la lune que jamais auparavant et préparer les missions avec équipage vers Mars. »

Angkor Autrement – Agence locale au Cambodge – www.angkorautrement.com

 

 



 

Laisser un commentaire